Return to site

Fragments de Monde

DE la SAS des Communs à l'ICO de la Suite du Monde

SAS et 50 premiers lieux

Où, quand, comment ?

La Suite du Monde achète des terres agricoles, de loisir et de vie que l’on met à disposition de familles d’associations, de collectifs et de professionnels. On y propose des contrats de propriété d’usage afin d’y vivre et d’y produire ensemble - et de sanctuariser certaines terres pour les préserver de la prédation.

Nous faisons l'acquisition des terrains par grappes d’une dizaine, réunis en “communes imaginées”, chacune adossée à une SCIC (coopérative locale). Chaque commune s’organise en autogestion, est dotée d’outils (compte commun, brasseries, conserveries, chambres froides, guinguettes, campings, maisons d’accueil en location, boutiques des communs... mais aussi logiciels) et de rdv collectifs (festivals, etc).

La première expérience, la “Commune imaginée du Bandiat” est menée actuellement en Dordogne dans le parc naturel régional du Périgord vert. On y soutient les acteurs locaux et y accueille des personnes y passant ou s’y installant.

En plus des terres que nous achetons, nous signons avec des agriculteurs et propriétaires des locations de 10, 20, 30 ans et proposons à des personnes souhaitant investir dans des corps de fermes, maisons et terrains, de nous en céder l’usage sur ce même type de durées, afin d’agrandir les grappes de terrains et d’accéder à du bâtit.

ICO et Tokenisation

DAO La Suite du Monde

Après avoir acheté et fédéré plus d’une cinquantaine de terrains, dont les premiers en France, dans le Périgord vert, sur la Commune Imaginée du Bandiat sur lesquels sont prototypés différents usages (agricole, habitat, culturels, etc) la Suite du Monde se développera à l’international et également en milieu urbain et péri-urbain, afin de multiplier ces lieux de transition.

A ces fins, la société va réaliser une dual token offering (STO - ICO) pour lancer sa blockchain sur laquelle tourneront différents outils. Notre pôle blockchain cherche à définir le meilleure équilibre entre token security landbacké et token utility, pour notre réseau social décentralisé et les DAO locales et globales de gouvernance (en partenariat avec des DAO project tels Aragon, DAOSTACK, TheBus.io...).

En plus de permettre de sécuriser le réseau, la blockchain nous permet une nouvelle économie et de nouvelles ressources pour tous les lieux votés. La SAS fournit par ailleurs à tous ces lieux un node et sa page dédiée : chaque lieu possède ainsi son identité node et les utilisateurs possèdent des jetons (par airdrop, reward, achat…) qu’ils peuvent soit "dépenser", soit “placer” et ”voter” pour un lieu à soutenir.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly